fbpx
La présence de matière plastique dans les placentas - Oui Recycle
3378
post-template-default,single,single-post,postid-3378,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

La présence de matière plastique dans les placentas

Foetus

La présence de matière plastique dans les placentas

Si l’on a connaissance des dangers de la pollution plastique sur notre environnement et notre organisme, c’est avec inquiétude que les experts constatent la présence de particules micro-plastiques dans les placentas.

De la matière plastique dans le placenta

Des particules de micro-plastiques détectées dans le placenta de femmes enceintes.

Une étude Italienne réalisée sur 6 femmes enceintes montre que des micro-plastiques sont présents  sur la membrane du placenta de 4 d’entre elles, publie The Guardian. Cette découverte est alarmante pour les chercheurs. En effet, ces particules sont  seulement sur les 4% de placenta étudié. La présence de ces matériaux micro-plastique s’évalue donc à un taux bien plus élevé encore.

Par ailleurs, l’analyse révèle que ces fibres plastiques de 0,01 millimètre sont de diverses teintes colorées. Elles seraient alors issues d’emballages utilisés sur des biens consommables du quotidien, notamment présent sur des produits destinés aux femmes enceintes. L’ingérence de ces  morceaux de plastiques aurait été fait par inhalation ou par voie orale au cours d’actions du quotidien. De plus, leur taille microscopique permet une circulation dans le sang.

Conséquences sur les fœtus

Les conséquences sur les fœtus restent encore indéterminées. Néanmoins, ces particules pourraient transporter des substances chimiques qui auraient un effet sur la croissance du fœtus et pourraient avoir un impact sur la santé du bébé. Avant même leur naissance, ces bébés ont un organisme constitué à la fois de cellules humaines mais aussi de matière biologique non organique.

Cependant, des études supplémentaires vont être menées pour connaître les effets à long terme sur le développement des fœtus. Ainsi, les conséquences de la présence post natale de matière non organique dans leur organisme pourront être déterminées.

La pollution plastique n’est plus un problème sur lequel nous pouvons fermer les yeux.  La contamination des bébés par des matières toxiques se fait avant même leur naissance.

N’oubliez pas : avec Oui Recycle, on recycle vos cartouches d’encres au profit de la Jeunesse au Plein Air. Un geste pour l’environnement, un geste solidaire !

 

No Comments

Post A Comment