fbpx
La pollution sonore - Oui Recycle
3416
post-template-default,single,single-post,postid-3416,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

La pollution sonore

La pollution sonore

La pollution sonore est un enjeu environnemental et social. Celle-ci a un impact sur la santé de la population ainsi que sur la biodiversité. Depuis la période préindustrielle, les zones perturbées par la pollution sonore ont augmenté de 50% à 90%. C’est aujourd’hui, 20% de la population soit 1 personne sur 5, qui subit l’impact de la pollution sonore dans sa zone d’habitation.

Les sources de la pollution sonore

Les sources de pollution sonore sont nombreuses.

La plus importante reste les mécaniques mobiles tel que le trafic routier et aérien qui ne cesse d’augmenter et touche principalement les grandes agglomérations. A cela s’ajoutent les trafics de bateaux qui ont un très fort impact sur la biodiversité marine et tout son écosystème.

Cependant, le trafic n’est pas la seule cause de bruit. En effet, les mécaniques ponctuelles comme les manifestations, les travaux et tous les événements publics en général en sont aussi responsables. Les machines et les usines provoquent également de nombreuses perturbations sonores.

Les conséquences sur l’environnement

Des répercussions sur la qualité de vie de la population ainsi que sur les écosystèmes fortement perturbés par ces bruits environnants sont alors observées.

La qualité de vie de la population se retrouve directement impacté d’abord au niveau de la santé publique. Avec l’accroissement de cette forme de pollution ces dernières années, on constate une forte dégradation de la santé en Europe selon le rapport de l’AEE – Noise in Europe 2020:

  • troubles du sommeil, 6 500 000 personnes
  • maladie cardio vasculaire, 48 000 personnes
  • troubles cognitifs chez les enfants, 12 500 personnes
  • décès prématurés, 12 000 personnes

En outre, la qualité de vie des citoyen.ne.s n’est pas la seule conséquence de ces désagréments sonores. Les écosystèmes et toute la biodiversité en sont aussi directement affectés. Même dans les zones naturelles protégées ces perturbations sont bien présentes.

Dans les océans comme sur terre, la perturbation sonore est néfaste pour le développement des espèces, particulièrement en ce qui concerne :

  • la communication entre les animaux
  • la reproduction
  • la recherche de nourriture
  • l’orientation et leurs déplacements
  • la préservation face aux prédateurs

Elle engendrerait par ailleurs un choc mortel du fait de la croissance du stress et son intensité chez certains animaux.

La pollution sonore est un phénomène majeur du 21ème siècle et l’une des causes principales de la disparition des espèces. La pollution environnementale par le bruit nuit gravement à tout notre écosystème.

N’oubliez pas : avec Oui Recycle, on recycle vos cartouches d’encres au profit de la Jeunesse au Plein Air. Un geste pour l’environnement, un geste solidaire !

 

No Comments

Post A Comment